Sex and horror

mardi 1 janvier 2008

Drogue, tribunaux, prison: en 2007, les starlettes se déchainent...


Lindsay Lohan surprise en état d'ébriété.
2007, année fatale pour Anna Nicole Smith.
Après les frasques, Britney Spears tente un come-back.
Terrées en cure de désintoxication, jetées en prison, harcelées par les paparazzi, les starlettes du cinéma, de la chanson et de la jet-set anglo-saxonne ont connu une année particulièrement agitée, l'une d'entre elles y perdant la vie.

Anna Nicole Smith, 1967-2007: c'est dans un hôtel de Floride (sud-est) que le destin de cette plantureuse ancienne "Playmate" s'est achevé en février, des suites d'une surdose de médicaments, quelques mois après la mort de son fils de 20 ans dans des circonstances semblables. Pendant des semaines, des proches de Smith se sont disputé sa dépouille, puis la paternité de sa fillette, que la justice pourrait transformer en héritière d'un milliardaire texan, marié peu avant sa mort à cette émule fervente de Marilyn Monroe.

Même fureur autour d'une autre héritière, Paris Hilton, qui a passé 23 jours en prison en juin à Los Angeles pour avoir conduit sans permis, non sans que l'affaire provoque un conflit entre le shérif qui voulait la libérer et le procureur décidé à faire un exemple de l'insouciante jet-setteuse de 26 ans. Sa camarade de télé-réalité, Nicole Richie, a quant à elle été condamnée à quatre jours de prison et à trois ans de mise à l'épreuve pour conduite sous l'emprise de stupéfiants. La fille adoptive du chanteur Lionel Richie, qui attend son premier enfant, n'a passé qu'une heure sous les verrous.

Egalement poursuivie pour ivresse au volant après deux arrestations en l'espace de quelques semaines, l'actrice Lindsay Lohan, 21 ans, n'a purgé que 84 minutes en prison sur les 24 heures auxquelles elle avait été condamnée. Mais ces déboires ont peut-être porté un coup fatal à la carrière de la jeune femme, réputée difficile à gérer sur les plateaux de tournage et qui a passé deux mois en désintoxication en Utah (ouest des Etats-Unis) cet été, alors que ses derniers films ont échoué au box-office.

Même inquiétude pour la carrière de la chanteuse britannique Amy Winehouse, 24 ans, ironiquement connue pour son tube "Rehab" (désintoxication) et qui malgré six nominations aux Grammy Awards 2008, enchaîne concerts désastreux et annulations de tournées sous le soupçon d'abus de substances prohibées. Mais c'est peut-être l'interminable descente aux enfers de Britney Spears qui restera comme le fait marquant de 2007 sur la planète "people", passée au scalpel par des dizaines d'émissions de télévision ou de bloc-notes en ligne comme celui de Perez Hilton, aux trois millions de lecteurs par jour.

En février, la chanteuse, en instance de divorce houleux d'avec le père de ses deux jeunes fils, se rase le crâne publiquement, visiblement en pleine dépression nerveuse. Une cure de désintoxication plus tard, celle qui est souvent photographiée sans sous-vêtement rate son retour avec une prestation catastrophique en ouverture des MTV Video Music Awards, où ni son play-back, ni ses mouvements de danse ne sont synchronisés. Et alors que son dernier disque sombre déjà dans les classements après un mois sur le marché, l'ex-lolita de 26 ans a essuyé un coup dur avec la perte de la garde de ses enfants, décidée par un juge au vu de son comportement chaotique.

La relève de ces starlettes usées est néanmoins assurée. L'actrice de la série "Heroes" Hayden Panettiere, tout juste 18 ans, est déjà suivie comme son ombre par les paparazzi et vient d'accorder ses premières photos en bikini à un magazine. Autre "espoir" du show-business, Miley Cyrus provoque l'hystérie des petites filles et le désespoir de leurs parents, vu les prix qu'atteignent ses concerts "Hannah Montana" au marché noir. La chanteuse et actrice, lancée par Disney comme Spears et Lohan, vient de souffler ses 15 bougies. (afp)

Libellés : , , , , , , , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil