Sex and horror

dimanche 13 janvier 2008

Raymond Devos assassiné par sa compagne ....



Samantha Lemonnier, qui se présente comme la dernière compagne de l'humoriste Raymond Devos, a été mise en examen vendredi par un juge d'instruction versaillais, a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie.

Selon le quotidien Le Parisien, qui révèle l'information dans son édition de samedi, la femme de 57 ans a été mise en examen pour "administration de substances nuisibles" et "usurpation de titre et qualité de médecin" avant d'être placée sous contrôle judiciaire. Elle avait été placée en garde à vue mercredi dans les locaux de la brigade de Chevreuse (Yvelines) afin de s'expliquer sur la nature de ses liens avec Raymond Devos.

Samantha Lemonnier aurait administré au comédien, décédé le 15 juin 2006 au terme d'une longue maladie, des doses excessives de calmants, des benzodiazépines, pour pouvoir continuer à le maintenir sous influence. Selon une source proche de l'enquête citée par Le Parisien, Samantha Lemonnier aurait reconnu s'être présentée comme médecin devant plusieurs proches de l'humoriste. En revanche, concernant les médicaments, la quinquagénaire aurait nié les faits, indiquant que de nombreuses personnes avaient la possibilité de les administrer à l'artiste.

Selon cette même source, des vérifications auraient été effectuées, révélant que Mme Lemonnier avait habité pendant plusieurs semaines au domicile de Raymond Devos de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines) à la fin de l'année 2005, mais la présentant comme "une manipulatrice". A la demande de la famille de Raymond Devos, une enquête préliminaire avait été ouverte en novembre 2005 pour "abus de faiblesse" par le parquet de Versailles. En mars 2006, une information judiciaire était ouverte et un juge des tutelles désigné pour s'occuper de l'administration des biens de Raymond Devos.

Très malade, l'humoriste était alors transféré à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, où était diagnostiqué un surdosage de médicaments. L'enquête montrera qu'un tel diagnostic avait déjà été rendu par des médecins de l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), où avait séjourné l'artiste.

Durant cette même période, Mme Lemonnier avait fait la une de l'actualité en assignant en justice le directeur de la Pitié-Salpêtrière ainsi que le secrétaire de l'humoriste, Pierre Herran, désigné comme curateur de Raymond Devos. Elle se plaignait de ne pas être autorisée à rendre visite à Raymond Devos, hospitalisé, et appuyait cette plainte sur une lettre de l'artiste, dont l'authenticité était contestée. (afp)

Libellés : , , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil