Sex and horror

dimanche 13 janvier 2008

Un Egyptien accusé d'avoir vendu le rein de sa femme à son insu

Une Egyptienne a porté plainte contre son mari en l'accusant d'avoir vendu un de ses reins à son insu au marché noir, après lui avoir fait croire qu'elle avait eu un accident de la route, rapporte samedi un journal égyptien.

Une enquête a été ouverte dans la ville de Menufiya, dans le Delta du Nil, après que Warda Mohammed el-Banna eut accusé son mari de l'avoir droguée pour lui faire subir une intervention chirurgicale, selon le quotidien Al-Wafd. Le mari aurait fait boire à sa femme un jus d'orange contenant une drogue, avant de lui proposer d'aller voir de la famille en moto.

En route, l'épouse s'est évanouie pour se réveiller plus tard dans une clinique du quartier huppé de Heliopolis, au Caire, a-t-elle dit. Pour expliquer les cicatrices sur son corps, son mari aurait alors affirmé qu'ils avaient eu un accident de la route et qu'elle avait dû être opérée. Mais quelques jours plus tard, elle a commencé à se sentir faible et des examens ont révélé qu'il lui manquait un rein. Son mari est accusé d'avoir revendu le rein au marché noir d'organes, florissant en Egypte, pour 15.000 livres (1.850 euros). (belga)

Libellés : , , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil