Sex and horror

jeudi 7 février 2008

Quand Ousama Lufti drogue Britney et la traite de pute



07-02-2008 | 05h00

Sam 'Ossama)Lutfi, le gérant de Britney Spears, aurait fréquemment drogué celle-ci, selon la mère de la chanteuse.

Dans une déclaration de six pages déposée comme preuve justifiant une ordonnance de non-communication contre Lutfi, Lynne, la mère de Spears, accuse celui-ci d’avoir broyé les pilules que prend la chanteuse pour traiter son trouble bipolaire et de les avoir mis dans sa nourriture.

Lynne a déclaré: «Sam m’a dit qu’il broyait les pilules de Britney. Celles-ci étaient sur le comptoir et comprenaient du Risperdol et du Seroquel.

«Il nous a dit qu’il les mettait dans sa nourriture et que c’est pour cette raison que Britney était calme depuis les trois derniers jours. Elle dormait. Il nous a dit que le médecin qui la traite actuellement tente de la mettre dans un sommeil comateux afin qu’il puisse lui donner des médicaments pour soigner son cerveau.

«Il a déclaré, “Je suis celui qui passe 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 avec votre fille. Je dors dans des voitures à l’extérieur de sa maison pour qu’elle ne puisse pas sortir”.

«Il a aussi affirmé que s’il n’était pas dans la maison pour donner les médicaments à Britney, elle se suiciderait. Puis il m’a dit, “Si vous essayez de vous débarrasser de moi, elle sera morte et j’irai pisser sur sa tombe.”»

Lynne a également révélé des détails de la dispute qu’a eue la jeune vedette de 26 ans avec Lufti, qui s’est terminée avec celle-ci assise en larmes sur le bord de la rue devant sa maison.

Elle a dévoilé: «Sam a dit à Britney qu’elle était une mère indigne, un déchet et une pute, qu’elle se souciait davantage de Adnan Ghalib, son petit ami actuel, que de ses enfants, et qu’elle ne méritait pas ses enfants.

«Britney s’est adressée à moi avec une voix et le niveau de compréhension d’une toute jeune fille. Britney a pris une bouteille de pilules, a lu une partie de l’étiquette et nous a demandé, “Que veut dire insomnie?” Sam lui a expliqué que les pilules l’aideraient à rester éveillée.»

Pendant ce temps, Jamie, le père de Britney – qui s’est vu confier temporairement la gestion des affaires financières, juridiques et médicales de sa fille – a confié que la vedette a eu de la difficulté à accepter le fait d’être internée et l’a supplié de venir la sauver de l’unité psychiatrique du centre médical UCLA de Los Angeles.

Dans des documents juridiques, Jamie a déclaré: «Britney m’appelait toutes les vingt minutes. Elle disait, “Dépêche-toi de venir.” Je lui demandais pourquoi. Elle répondait, “Parce qu’il faut que tu me sortes d’ici.” Je lui ai dit que je ne pouvais pas la faire sortir. Elle me disait, “Mais je le veux.”»

Britney a été internée contre son gré à l’hôpital la semaine dernière.

Elle doit passer jusqu’à 14 jours dans l’unité psychiatrique après que son psychiatre ait évalué qu’elle n’allait pas assez bien pour partir.

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil