Sex and horror

samedi 1 mars 2008

Valérie Bègue contre-attaque !



La Réunionnaise vient en effet d' assigner en reféré le magazine Choc, qui a publié de nouvelles photos d'elle ( voir news ), moins sujettes à polémique que celles publiées dans Entrevue, et ce, huit jours après leur publication en métropole !

La Miss France 2008 réclame 100.000 euros au magazine pour atteinte à la vie privée et à son droit à l'image. Elle demande, en outre, le retrait du magazine de la vente ainsi qu'une publication judiciaire en couverture des prochains numéros de Choc... Mais aussi d'Entrevue !

Pour information, les deux magazines ont le même éditeur : la SCPE ( Société de Conception de Presse et d' Edition), qui appartient au groupe Lagardère Active.

La reine de beauté a attaqué tardivement, car elle préfère que le jugement se passe "sur son terrain", à savoir La Réunion. Elle a donc dû attendre que le magazine en question soit en kiosque dans l' Ile...

L'avocat de la jeune femme, Maître Akhoun, plaide l'acharnement médiaque, puisque selon lui, sa cliente subit un préjudice considérable : une agression.

L'avocat du magazine Choc, la collaboratrice de Maître Richard Malka, s'est rendue spécialement à la Réunion et a demandé que Valérie Bègue soit déboutée de toutes ses demandes.

Selon la magistrate, les photos sont très esthétiques et ne sont pas dévalorisantes. Toujours selon ses propos, la publication de ces clichés n'aurait été faite, uniquement, que dans le but de montrer que Valérie Bégue n'avait pas respecté les closes préalables à sa participation à l'élection de Miss France.

La décision de la chambre civile du tribunal de grande instance sera rendue lundi.

Pour rappel, Valérie Bègue avait attaqué, également à la Réunion, le magazine Entrevue, suite à la publication des premières photos. Elle avait également demandé la même somme, soit 100.000 euros, pour les mêmes préjudices et les mêmes sanctions.

Au final, elle avait obtenu 15.000 euros d'indemnités à titre provisoire (le jugement définitif aura lieu le 5 mars au TGI de Paris), une publication judiciaire en couverture, et la saisie du magazine.

La suite du désormais feuilleton Valérie Bègue, lundi...

Libellés : , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil