Sex and horror

jeudi 13 mars 2008

Waris Dirie et la police belge: une histoire d'amour!


Cherchez l'embrouille... Le mystère lié à la disparition momentanée de Waris Dirie, l'ancien mannequin "égaré" dans Bruxelles trois jours durant, devient de plus en plus opaque. Les déclarations faites depuis son lit d'hôpital viennent d'être catégoriquement démenties par les autorités belges...


En effet, le porte-parole de la police de Bruxelles, Christian De Coninck, a formellement démenti les propos tenus Waris Dirie, concernant les mauvais traitements qu'elle aurait subis de la part des forces de l'ordre belge, et le fait qu'aille ait été traitée "comme une prostituée".

Il a déclaré à l'AFP : "Tout ce que dit Waris Dirie est faux et même mensonger. Quand elle dit qu'on l'a traitée comme une prostituée, c'est faux. Quand elle dit qu'on ne l'a pas bien traitée parce qu'elle est noire, c'est faux." Il ajoute : "Lorsqu'elle a été entendue, elle n'a jamais déclaré qu'elle avait été victime de quoi que ce soit, elle n'a pas fait part de blessures ou de séquelles. Nous n'avons pas constaté de traces suspectes, sinon on l'aurait fait examiner par un médecin."

Waris Dirie accuse la police belge de ne pas avoir voulu lui indiquer son chemin, alors qu'en sortant d'une discothèque, elle tentait de regagner son hôtel. Puis, pour finir, de l'avoir menacée d'une mise en détention si elle ne quittait pas le commissariat sur le champ

Libellés : , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil