Sex and horror

jeudi 10 avril 2008

La France ne diffusera pas d'images de mannequins anorexiques




Des professionnels de la mode, de la publicité et des médias se sont engagés mercredi en France à ne pas accepter la diffusion d'images de mannequins, notamment de jeunes, d'une excessive maigreur dans le cadre d'un plan de lutte contre l'anorexie.

Cette "charte d'engagement volontaire sur l'image du corps et contre l'anorexie", qui ne prévoit pas de mesure contraignante, a été élaborée depuis un an à Paris, "capitale" de mode, après une polémique internationale sur la maigreur des mannequins. La charte, préparée sous l'égide du ministère de la Santé, a notamment été signée par le Bureau de vérification de la publicité, la Fédération française de prêt-à-porter féminin, le Syndicat des agences de mannequins et l'Union nationale des agences de mannequins.
Les signataires s'engagent "à ne pas accepter la diffusion d'images de personnes, notamment si elles sont jeunes, pouvant contribuer à promouvoir un modèle d'extrême maigreur".

Ils s'engagent aussi à "sensibiliser le public à l'acceptation de la diversité corporelle". Plusieurs pays ont déjà pris des mesures contre une maigreur excessive des mannequins, notamment l'Italie, l'Espagne et la Grande-Bretagne. L'extrême maigreur des mannequins est sujet de débat au niveau international après le décès fin 2006, à trois mois d'intervalle, de deux jeunes mannequins qui ne s'alimentaient quasiment plus. "Nous nous engageons à promouvoir dans l'ensemble de nos activités une diversité dans la représentation du corps, en évitant toute forme de stéréotypie qui peut favoriser la constitution d'un archétype esthétique potentiellement dangereux pour les populations fragiles", déclare le texte français.

"Dans le domaine de la mode et de la création, une campagne de sensibilisation et d'information sera développée auprès des services de médecine du travail sur les risques liés à l'extrême maigreur", indique le texte. Les signataires veulent aussi poursuivre "l'action entreprise depuis plusieurs années relative au suivi médical des mannequins". La charte prévoit enfin de "mieux informer le public" pour éviter toute "promotion de la maigreur". L'anorexie touche 30.000 à 40.000 personnes en France. (afp)

Libellés : , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil