Sex and horror

dimanche 22 juin 2008

Amy winehouse en chaise roulante






Le père d’Amy Winehouse vient de révéler, dans une longue interview accordée à la presse britannique, la raison pour laquelle sa fille n'a toujours pas quitté l'hôpital où elle a été admise en urgence le 17 juin dernier.

Amy souffre d'un début d’emphysème, une grave insuffisance respiratoire qui entraîne un veillissement prématuré des poumons et est essentiellement provoquée par la fumée. A terme, elle condamne ceux qui en souffrent à lutter pour le moindre souffle. C’est une maladie irréversible.

Si Amy ne cesse de fumer (cigarettes, haschisch, crack ou la moquette...), la maladie risque de prendre une tournure grave et la chanteuse pourrait bien être réduite à passer les prochains mois en chaise roulante.

Pire, elle pourrait même être contrainte à porter en permanence un masque à oxygène, ont déclaré les médecins, qui ont constaté que la capacité respiratoire de la chanteuse n’était plus que de 70%. D’ailleurs, ont-ils ajouté, si Amy continue à prendre de la drogue, non seulement cela lui fera perdre sa (magnifique) voix, mais, surtout, cela la tuera.

Le père d’Amy a demandé avec insistance aux amis dealers et toxicos d'Amy — et notamment à Pete Doherty— de se tenir à l’écart de sa fille.

Par ailleurs, à son arrivée à l’hôpital le 17 juin, les médecins avaient également constaté qu’Amy souffrait d’arythmie.

Rien n'est tout à fait perdu, et la jeune chanteuse pourrait retrouver une santé presque normale à la condition d'entamer un programme drastique de sevrage et de s'y tenir définitivement.

Une question de vie ou de mort.

Libellés : , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil