Sex and horror

mercredi 25 février 2009

De la castration aux Etats-Unis

En décembre dernier, le monde entier frissonnait d’horreur en découvrant qu’A.M.B., informaticien allemand bien sous tous rapports, avait dévoré un pénis rôti en compagnie de l’homme (consentant) qu’il venait de castrer, avant de le trucider pour le manger par petits morceaux. Partant de ce fait divers, Newlook a enquêté sur le monde étrange et terrifiant des “cutters” (castreurs), mangeurs de testicules et autres amputés volontaires, adeptes de pratiques à faire frémir toute personne normalement constituée.

Gelding, castreur américain : il a castré environ 400 hommes depuis 1996 et a mangé au moins 20 paires de testicules humaines ! Gelding, cannibale sexuel de 50 ans, se décrit comme “un gourmet” dont les goûts sont “difficiles à satisfaire”.

Comment êtes-vous devenu un cutter ?

“Mon amant, vétérinaire, pratiquait la mutilation génitale dans le cadre de scénarios sexuels extrêmes avec des amis de Los Angeles : il castrait des esclaves, me demandait de l’assister et m’offrait les testicules à manger. C’était notre fantasme à tous les deux.”

Manger des organes génitaux, ça vous fait quoi ?

“Je ne mange que les couilles, que je partage parfois avec l’homme qui vient d’être castré, mais c’est rare. J’en ai mangé plus de 20 paires et le plaisir que j’y trouve est lié au fait d’avoir transformé un homme en eunuque.”

Savez-vous combien d’hommes se font mutiler aux USA ?

“Beaucoup. Un des plus célèbres cutters américains, le Dr Brown, castre environ 75 hommes par an, depuis 8 ans. Je connais 20 autres cutters comme moi, qui ont à leur actif 200 à 400 opérations”.(...).

Newlook - 11/03

Libellés : ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil