Sex and horror

lundi 30 novembre 2015

Polémique : la star du X Stoya accuse de viol son ex-compagnon James Deen

'histoire fait sensation de l'autre côté de l'Atlantique. Stoya une star de l'industrie pornographique, accuse son ex-compagnon et lui aussi star du X James Deen de l'avoir violée. Cette brune à la peau de lait, suivie par plus de 226 000 personnes sur le réseau social Twitter, a une notoriété qui dépasse l'univers des films pour adultes.

Elle a participé à des clips et un temps fréquenté le musicien Marylin Manson.

La jeune femme âgée de 29 ans a publié sur Twitter deux messages successifs pour dénoncer son ex-amant.  «Ce sentiment quand tu te connectes à internet pendant une seconde et que tu vois des gens idolâtrer le mec qui t’a violée. En tant que féministe, ça craint», commente-t-elle dans un premier message publié samedi.




«James Deen m’a plaquée au sol et m’a pénétrée alors que je refusais, que je lui disais d’arrêter, que je lui intimais de stopper. Je ne peux  simplement plus hocher la tête et sourire quand des personnes m'en parlent», a-t-elle écrit ensuite dans un second tweet encore plus explicite.

Libellés : ,

Sinéad O'Connor saine et sauve après avoir tenté de se suicider





La chanteuse irlandaise a publié le 29 novembre une lettre sur Facebook dans laquelle elle prévient qu'elle compte mettre fin à ses jours par overdose. Elle a finalement été localisée et est depuis en sécurité dans un hôpital.

Sinéad O'Connor est toujours en vie. Une information qui soulage les fans de la chanteuse irlandaise après l'annonce, sur son compte Facebook, qu'elle a préalablement tenté de mettre fin à ses jours. Dans un post publié sur le réseau social ce dimanche 29 novembre, l'interprète de Nothing Compares 2U prévenait avoir pris une «surdose» de drogue ou de médicaments. Elle est depuis en lieu sûr, à l'hôpital, où elle reçoit des soins.

Son message venait clore une semaine éprouvante pour la chanteuse, détaillée à travers d'autres publications. Sinéad O'Connor souhaitait retrouver ses droits pour éduquer son fils, dont la garde lui a été retirée en mars. Dans sa lettre, elle parle de l'«horrible série de trahisons» qu'elle subit et de sa douleur de ne plus avoir de relations avec sa famille.
«Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir le respect. Je ne suis pas chez moi, je suis dans un hôtel, quelque part en Irlande, sous un autre nom. [...] Si je ne publiais pas ceci, mes enfants et ma famille ne le sauraient même pas. Je pourrais être morte depuis des semaines sans qu'ils ne le sachent», a-t-elle notamment écrit.

Admise dans une unité de soins hospitalière

Après ce message inquiétant et confus, une source policière à Dublin a indiqué que Sinéad O'Connor a finalement été «localisée en sécurité». La chanteuse, qui avait déjà été hospitalisée dans la semaine à titre préventif, a depuis été admise à nouveau dans une unité de soins hospitalière.
Âgée de 48 ans, Sinéad O'Connor avait annoncé cette année l'annulation de tous ses concerts en raison des problèmes de santé de son fils «qui mettent sa vie en danger».

En août, elle a subi une hystérectomie (ablation utérine), également relatée sur les réseaux sociaux. Une opération qu'elle mentionne encore dans sa lettre: «Apparemment, je mérite d'être traitée comme de la merde parce qu'on m'a enlevé mon utérus et mes ovaires», affirme-t-elle. Par le passé, Sinéad O'Connor avait déjà révélé avoir souffert de dépression et de problèmes psychatriques.

La veille de sa lettre annonçant son suicide, l'artiste irlandaise avait également révélé en avoir fini avec la musique. «C'est terminé pour moi. La musique a fait ça. M'a rendue invisible y compris à l'égard de mes enfants. Tué mon âme. Je ne retournerai jamais à la musique

Libellés : ,

samedi 28 novembre 2015

Madonna: les photos qui… effraient ses fans!


Ce jeudi, la Madonne a fêté Thanksgiving avec ses enfants dans un restaurant de Barcelone. Inévitablement, les paparazzis étaient présents à sa sortie de l’établissement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les clichés ne sont pas très rassurants.
La chanteuse est en effet très peu mise en valeur, au point même que, sur les réseaux sociaux, certains fans s’effraient… À vous de juger.

Libellés :

dimanche 1 novembre 2015

Votre maison est-elle hantée?

Avant de fêter Halloween, on ne sait jamais: les murs d'une maison renferment parfois leur dose de mystère...
Le site Died In House offre un service un peu particulier à sa clientèle. Cette agence immobilière fournit aux Américains à la recherche d'une maison une foule de renseignements sur le passé de l'habitation concernée.

Faire parler les murs
Moyennant le versement d'une dizaine d'euros, les "enquêteurs" de Died in House passent en effet en revue les rapports de police, les certificats de décès, les faits divers et les incidents liés à l'adresse indiquée. Autrement dit, combien de morts la maison a-t-elle abrité sous son toit, que ce soit par l'action d'un meurtre, d'un suicide, d'un tragique incendie, voire d'une tragédie familiale.

Législation
Aux Etats-Unis, divulguer de telles informations est absolument légal. Les agents immobiliers n'ont pas l'obligation, par contre, d'informer l'acheteur potentiel du passé lugubre de sa future propriété. Dans un pays où 45% de la population croit encore aux fantômes, Died In House a trouvé un créneau juteux.

Algorithme
Ce vide juridique a encouragé Roy Condrey à développer un astucieux algorithme. Relié à une gigantesque base de données de faits divers, le moteur de recherche interne rassemble les documents officiels attachés à l'adresse mentionnée. L'information a son importance et peut amener, par exemple, à renégocier le montant de la transaction.

En ce week-end d'Halloween, l'initiative ne pouvait pas mieux tomber...


http://www.7sur7.be/7s7/fr/31482/Le-meilleur-du-web/article/detail/2508561/2015/10/31/Votre-maison-est-elle-hantee.dhtml

Libellés : ,