Sex and horror

lundi 30 novembre 2015

Sinéad O'Connor saine et sauve après avoir tenté de se suicider





La chanteuse irlandaise a publié le 29 novembre une lettre sur Facebook dans laquelle elle prévient qu'elle compte mettre fin à ses jours par overdose. Elle a finalement été localisée et est depuis en sécurité dans un hôpital.

Sinéad O'Connor est toujours en vie. Une information qui soulage les fans de la chanteuse irlandaise après l'annonce, sur son compte Facebook, qu'elle a préalablement tenté de mettre fin à ses jours. Dans un post publié sur le réseau social ce dimanche 29 novembre, l'interprète de Nothing Compares 2U prévenait avoir pris une «surdose» de drogue ou de médicaments. Elle est depuis en lieu sûr, à l'hôpital, où elle reçoit des soins.

Son message venait clore une semaine éprouvante pour la chanteuse, détaillée à travers d'autres publications. Sinéad O'Connor souhaitait retrouver ses droits pour éduquer son fils, dont la garde lui a été retirée en mars. Dans sa lettre, elle parle de l'«horrible série de trahisons» qu'elle subit et de sa douleur de ne plus avoir de relations avec sa famille.
«Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir le respect. Je ne suis pas chez moi, je suis dans un hôtel, quelque part en Irlande, sous un autre nom. [...] Si je ne publiais pas ceci, mes enfants et ma famille ne le sauraient même pas. Je pourrais être morte depuis des semaines sans qu'ils ne le sachent», a-t-elle notamment écrit.

Admise dans une unité de soins hospitalière

Après ce message inquiétant et confus, une source policière à Dublin a indiqué que Sinéad O'Connor a finalement été «localisée en sécurité». La chanteuse, qui avait déjà été hospitalisée dans la semaine à titre préventif, a depuis été admise à nouveau dans une unité de soins hospitalière.
Âgée de 48 ans, Sinéad O'Connor avait annoncé cette année l'annulation de tous ses concerts en raison des problèmes de santé de son fils «qui mettent sa vie en danger».

En août, elle a subi une hystérectomie (ablation utérine), également relatée sur les réseaux sociaux. Une opération qu'elle mentionne encore dans sa lettre: «Apparemment, je mérite d'être traitée comme de la merde parce qu'on m'a enlevé mon utérus et mes ovaires», affirme-t-elle. Par le passé, Sinéad O'Connor avait déjà révélé avoir souffert de dépression et de problèmes psychatriques.

La veille de sa lettre annonçant son suicide, l'artiste irlandaise avait également révélé en avoir fini avec la musique. «C'est terminé pour moi. La musique a fait ça. M'a rendue invisible y compris à l'égard de mes enfants. Tué mon âme. Je ne retournerai jamais à la musique

Libellés : ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



<< Accueil